Temps de lecture : 3 minutes

 

 

Une question que l’on se pose souvent au début est celle liée à l’activité dans le barboteur après l’ajout des levures. En effet, la fermentation passe par une première phase de “lag” ou rien n’est visible. Ensuite, en général le rejet du CO2 est perceptible : on voit et on entend des bulles s’échapper du fermenteur. Sauf que ça ne veut rien dire.

 

Activité dans le barboteur et fermentation ne sont pas la même chose

 

Que l’activité n’ait pas commencé ou qu’elle ait stoppé dans le barboteur ne prouve rien tant que vous n’avez pas pris la densité. En effet, l’activité dans le barboteur et la fermentation sont deux choses différentes, et une activité qui ralentit dans le barboteur ne signifie pas pour autant que la fermentation a également ralenti.

L’activité dans le barboteur peut être un indice que la fermentation a débuté, mais ce n’est pas un indicateur fiable puisque le barboteur peut buller pour d’autres raisons, si vous déplacez le fermenteur par exemple. Tout au plus l’activité du barboteur a donc un lien avec la fermentation.

 

 

Le barboteur n’est pas un indicateur fiable

 

  • Si l’activité dans le barboteur s’arrête, cela ne veut pas dire que la fermentation s’arrête.
  • Si il n’y a pas d’activité dans le barboteur, cela ne veut pas dire que la fermentation n’a pas commencé.
  • Si il y’a de l’activité dans votre barboteur, cela n’a pas vraiment d’importance.
  • Si il n’y a aucune activité, cela ne veut pas dire que c’est bon ou mauvais signe.

 

Le barboteur n’est pas une jauge de fermentation, c’est une valve qui permet de relâcher l’excès de CO2. Si il bulle c’est parce qu’il y a besoin que du dioxyde de carbone s’échappe. Si il ne bulle pas, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas besoin que du dioxyde s’échappe.

 

Ni une couche de krausen visible ni l’activité dans le barboteur ne sont des indicateurs fiables : ils ne vous disent pas à quel distance vous êtes de votre densité initiale ou finale.

 


Quelle est la durée minimale de fermentation d’une bière ?


 

alphabiere-activite-barboteur-densimetre

 

Le densimètre est un indicateur fiable

 

Réaliser une prise de densité à l’aide d’un densimètre est le meilleur indicateur de l’état d’avancement de la fermentation. Il n’y a pas d’autres moyens précis ou plus fiables.

Tant que vous n’avez pas pris la densité vous ne pouvez pas vous prononcer sur la fermentation. Ni par l’activité dans le barboteur, ni par la couche de krausen qui serait visible dans la dame-jeanne ou à travers les parois du fermenteur.

La fermentation ralentit généralement après quelques jours, ce qui signifie que moins de CO2 est produit. Par conséquent, cela entraîne généralement l’arrêt de l’échappement d’un excès de CO2 qui aurait besoin de sortir.

Cela ne veut pas dire pour autant que la fermentation est finie. La fermentation n’est pas toujours dynamique. Ce n’est pas parce qu’on ne voit rien qu’il ne se passe rien ou pire, que quelque chose se passe mal.

Conclusion

Les levures consomment les sucres et rejettent du CO2, c’est ce qu’elles font depuis des millénaires. Prenez une densité pour savoir comment la fermentation se passe. Ne vous fiez ni à l’activité du barboteur, ni à la taille du krausen, ni à votre bonne étoile. Vous pouvez également vous débarrasser des barboteurs en utilisant des seaux de fermentation avec un couvercle non percé. Il faut alors laisser le couvercle très légèrement ouvert – ne pas le clipper entièrement sur le seau – afin que l’excès de co2 puisse s’échapper.

 

 

Source :

De nombreux postes de Revvy, membre du forum anglophone Hombebrew Talk, qui martèle ce message depuis des années comme ici ou .