Temps de lecture : 4 minutes

 

 

Lors de la fête des bières à Nancy, j’ai rencontré Fréderic Beno – “Fred” -, gérant du restaurant Les Éclusiers à Henridorff au pied de son superbe beer truck. L’occasion pour moi de lui poser quelques questions sur l’actualité de son établissement.

 

brasserie-eclusier-beer-truck

 

Simon : Est-ce que tu peux nous raconter un peu la création de la Brasserie des Éclusiers ?

Fred : Je gère le restaurant depuis 1999, et la brasserie date de 2016. C’est un projet qui me trottait dans la tête depuis 2014, quand il n’y avait pas encore de microbrasserie sur le secteur.

S :  L’idée de départ c’était de servir ta propre bière aux clients du restaurant ?

F : Oui, sur un point de restauration c’est toujours un plus. On sert trois bières sur place toute l’année et ensuite on fait aussi de la vente à emporter avec le beer truck.

S : Tu peux nous parler du beer truck, c’est un camion de collection ?

F : Oui, il est de 1971. Il est entièrement restauré. On a coupé le toit, on a mis des vérins. Et quand il est fermé il est normal. C’est un véhicule de collection, mais c’est également notre véhicule professionnel.

 

S : Tu crées les recettes et tu brasses seul ?

F : Oui je brasse seul, mais pour le restaurant on est une équipe de quatorze personnes. Pour les recettes oui j’ai fait la blonde, la blanche et la ambrée. Je brasse sur du matériel allemand haut de gamme, Kaspar Schulz. Entièrement électrique et automatisé.

 

brasserie-des-eclusiers

 

S : J’imagine que c’est un gros avantage en terme de constance de la qualité finale.

F : Oui, ça fait trois ans qu’on brasse et je voulais être sûr d’un produit linéaire qui tienne la route en toute circonstance. Les températures et la durée des paliers, rien ne bouge.

S : Tu ne fais pas du tout de mono-palier ?

F : Non, toutes les recettes sont en multi-paliers. La blonde est de type Pils, c’est une bière de basse fermentation. La ambrée est une ale, donc haute fermentation et la blanche type Hefeweizen,  une blanche allemande.

 S : Tu te définirais comme un brasseur traditionnel ?

F : On respecte la tradition. Les trois bières de la gamme c’est eau, malt, levure, houblon. On utilise une eau de source issue d’un puits artésien qui vient de quatre-vingt mètres de profondeur. Après on fait aussi des bières plus éphémères.  Mais notre gamme ce sont des bières de soif, on n’est pas sur des IPA ou des bières de ce type.

 


“Je brasse sur du matériel allemand haut de gamme. Entièrement électrique et automatisé.”


 

 

S : Tu peux m’en dire plus sur ces brassins éphémères ?

F : Alors on avait fait une blanche à la pomme verte et là on va faire une bière herbacée à l’aspérule.

S : Pour des évènements particuliers ?

F : Non, on les sert au restaurant pour varier.

 

brasserie-des-eclusiers-hefeweizen

 

S : Tu travailles uniquement avec des ingrédients locaux ?

F : Oui, on travaille avec du houblon alsacien et allemand. Ensuite tout le malt vient d’Allemagne, on travaille avec Weyermann.

S : Parlez-moi de vos étiquettes, pourquoi un bateau?

F : On est en aval du plan incliné de Saint-Louis-Arzviller avec l’ascenseur à bateaux, qui fête ses cinquante ans cette année. Donc sur l’étiquette on a l’ancienne écluse avec une péniche qui passe, tirée d’une photo des années cinquante. Il y a une vallée qui s’apelle la « Vallée des éclusiers » et c’est aussi d’après cette vallée qu’on a baptisé la brasserie.

 


On respecte la tradition. Les trois bières de la gamme c’est eau, malt, levure, houblon. On utilise une eau de source issue d’un puits artésien qui vient de quatre-vingt mètres de profondeur.


 

S : Une brasserie qui t’inspire ?

F : En tant que restaurateur, historiquement on avait de la Méteor au bec. J’ai toujours bien travaillé avec eux. C’est de l’industrielle mais ça reste familial. Il font des brassins éphémères également qui sont sympa.

S : Ou peut-on trouver la bières des éclusiers ?

F : On fait quelques marchés paysans, sinon on est distribués en grande distribution type Leclerc vraiment aux alentours. Avant on y était périodiquement et on va y être bientôt de façon permanente. Sinon on a quelques bars aussi, on fait du fût de 30 litres pour les bars, du 50 litres pour nous à la brasserie et là on fait même du 19 litres pour certains bars avec un gros choix de bières.

S : Merci beaucoup et bonne fête de la bière !