Temps de lecture : 5 minutes

 

 

Bien qu’il soit possible de refroidir naturellement le moût ou de faire un bain de glace dans sa baignoire, il est recommandé de refroidir le moût le plus rapidement possible et ce pour les raisons exposées ci-après. Il est donc utile de se fabriquer un serpentin refroidisseur en cuivre qui est la matière favorisant le mieux l’échange thermique (par rapport aux refroidisseurs chinois en inox). La fabrication d’un serpentin est accessible à tous car le cuivre recuit se travaille très bien et le besoin d’outils est minime.

 

Pourquoi il est important de refroidir le moût rapidement

 

Juste à la fin de l’ébullition, il est important que le refroidissement soit effectué rapidement. En effet, tant que le moût est encore chaud (au dessus de 60°C), les bactéries et autres levures sauvages sont inhibées. En revanche, il demeure un gros risque d’oxydation. Aussi, si le moût est refroidi lentement, le diméthylsulfure (DMS) continue à être généré malgré l’arrêt de l’ébullition, ce qui entraînera un faux-goût dans la bière. L’objectif est donc de refroidir rapidement le moût à une température inférieure à 27°C

 Un refroidissement rapide du moût provoque également la “cassure à froid” qui est composée de protéines qui nécessitent un choc thermique afin de précipiter au fond de la cuve. Sans cassure à froid, ces protéines en suspension dans la bière causeront un trouble appellé “Chill Haze”. À court terme, ce trouble n’est que cosmétique et n’affecte pas le goût de la bière.En revanche, une bière trouble posera des problèmes de stabilité et de conservation à plus long terme.

 

 

Comment fonctionne un refroidisseur en cuivre?

 

Le principe d’un serpentin refroidisseur est relativement simple. Le tube de cuivre, généralement d’une longueur entre 7 et 15 mètres selon les besoins, forme une spirale. Avant la fin de l’ébullition, on plonge le refroidisseur dans le moût afin de le stériliser.

Une fois la fin de l’ébullition atteinte, on relie l’entrée du refroidisseur – tuyau ou flexible – au robinet d’arrivée d’eau. On place le tuyau de sortie directement dans l’évier de manière sécurisée en gardant à l’esprit qu’en début de refroidissement, la température de l’eau en sortie de refroidissement sera très élevée.

Une fois  le refroidisseur relié, on ouvre l’arrivée d’eau afin de faire circuler un courant continue d’eau froide dans le tube de cuivre. Il se produit alors un échange thermique : tandis que l’eau froide circule dans le tube de cuivre, la chaleur du moût brûlant se transfère à l’eau froide via la paroi en cuivre et la réchauffe. L’eau réchauffée est ensuite évacuée dans l’évier ce qui entraine le refroidissement rapide du moût.

 

Comment fabriquer un refroidisseur de moût?

 

 

ÉTAPE 1 : PRÉPAREZ LE MATÉRIEL

 

Il vous faudra vous munir du matériel suivant trouvable dans tous les magasins de bricolage :

  • Une couronne de cuivre recuit de diamètre 10*12 mm et de longueur 10m

couronne_cuivre_recuit_serpentin_refroidisseur

  • Un raccord rapide “Gripp” 1/2′ (15/21) pour tube de cuivre de diamètre 12mm

raccord_gripp_refroidir_mout_alpjhabiere

 

Les raccords rapides “Gripp” sont adaptés à la malléabilité du cuivre recuit.  En revanche, les raccords “bicônes à olive” -ne conviennent qu’au cuivre écroui qui est plus rigide et ne devraient pas être utilisés sur du cuivre recuit.
  • Une pince pour serrer et étanchéifier le montage du raccord Gripp
  • Un mamelon réduit F 1/2′ (15/21) vers M 3/4′ (20/27)

mamelon_reduit_alphabiere_refroidisseur_mout

 

  • Un flexible alimentaire inox F3/4′ (20/27) vers F3/4′ (20/27) de 50, 100, ou 150cm
  • Du tuyau flexible en PVC renforcé 12×15
  • Un seau de brassage ou un seau de bricolage 30 litres

 

ÉTAPE 1 : FORMEZ LES SPIRALES À L’AIDE D’UN SEAU

 

  • À l’aide d’un seau de bricolage ou d’un fermenteur, donnez une forme de serpentin à votre couronne de cuivre recuit. Il est possible d’utiliser un ressort de cintrage lorsque l’on souhaite faire un refroidisseur plus long avec davantage de tours.
 Utilisez un seau au diamètre adapté à la taille de votre cuve de brassage. On peut stabiliser le seau en le remplissant d’eau afin de faciliter la manœuvre. 

 

 

serpentin_refroidisseur_alphabiere

 

 

ÉTAPE 2 : RECOURBEZ L’EXTRÉMITÉ INFÉRIEURE

 

  • Une fois les anneaux formés de diamètre égal, saisissez la partie inférieure – qui sera la sortie d’eau – et repliez la progressivement afin de ne pas marquer un angle trop saillant qui pourrait gêner la circulation de l’eau.

fabriquer-refroidisseur-mout-biere

ÉTAPE 3 : FAITES SE REJOINDRE LES DEUX EXTRÉMITÉS

 

Le but est que l’entrée et la sortie d’eau soient au même niveau. Concernant la hauteur à laisser entre la sortie d’eau et le bas du refroidisseur, cela dépend de la hauteur de votre cuve.

 

wort-chiller-copper-alphabiere

 

ÉTAPE 4 : MONTEZ LE RACCORD RAPIDE SUR L’ENTRÉE DU REFROIDISSEUR

 

  • Pour ce faire, enfilez rondelle, écrou puis joint.
  • Vissez ensuite la partie mâle et la partie femelle du raccord
  • Serrez fortement l’écrou avec une clé en évitant que le raccord ne tourne

raccord-rapide-refroidisseur-cuivre

 

ÉTAPE 5 : FIXEZ LE MAMELON RÉDUIT AFIN DE POUVOIR RELIER LE FLEXIBLE

 

Pour pouvoir relier le refroidisseur de moût au flexible, nous avons besoin d’un adaptateur pour relier le raccord rapide qui est en 1/2′ (15/21) au flexible qui est en 3/4′ (20/27).  C’est précisément la fonction du mamelon réduit.

  • Vissez le  mamelon réduit F 1/2′ (15/21) vers M 3/4′ (20/27) sur le raccord rapide

 

refroidisseur-mout-serpentin-alphabiere

 

 


Serpentin refroidisseur : cuivre ou inox ? 


ÉTAPE 6 : RELIEZ LE FLEXIBLE

 

  • L’étape finale consiste à relier l’entrée au flexible F/F 3/4′  (20/27) afin de pouvoir relier le refroidisseur directement sur l’arrivée d’eau d’un évier en lieu et place du col de cygne.

 

refroidir-mout-alphabiere

ÉTAPE 7 : TESTEZ LE REFROIDISSEUR

 

Il ne reste plus qu’à brancher directement le flexible sur l’arrivée d’eau de l’évier après avoir dévissé le bec de cygne.

Vous pouvez désormais refroidir rapidement votre moût ce qui diminue considérablement le risque de faux goûts dans votre bière au final. Contrairement au refroidissement naturel, le refroidissement rapide du moût ouvre la possibilité de nouvelles techniques de houblonnage comme le hopstand.

 

refroidir-mout-serpentin-alphabiere